Le saviez-vous?: Votre télévision met en péril votre santé!

 

Nocivités de vos écrans: Ordinateurs, Télévisions, etc. 

 

Les nocivités bio/ physio/ neuro/ psycho-logique des REMP (Radiations Electro-Magnétiques Pulsées) générées par les écrans d’ordinateur, TV, etc. ont été scientifiquement démontrée, sur tous les êtres vivants  qui y sont exposées entraînant des conséquences, pouvant être sévères sur leurs santé, développement, comportement, fatigue, productivité, fécondité, attention, mémoire, etc


Et sur le coût « final » de la préservation ou de la récupération d’une santé ainsi «altérée..» 

COMMENT s'en protéger  :  une  efficacité enfin  SCIENTIFIQUEMENT PROUVÉE! 

[ COMPORTEMENT : L’irradiation d’humains-adultes par les REMP d’un écran, entraîne des troubles neuro-psychologiques et comportementaux, dès la 4° heure d'exposition à l’écran.


(réf. Publication Rapport Loiret : TEC2  1996, signé par 79 médecins français du travail…)


Ce qui peut être «compris» à la lecture des informations mentionnées ci-dessous.. 

[ SANTÉ : Plusieurs études, ayant fait l'objet de publications scientifiques internationales montrent que, chez l'humain d’âge adulte, les courbes d'excrétion urinaire d'adrénaline (hormone de stress entraînant agressivité, violence et nervosité) sont inversées par rapport à la norme dès la 4° heure d'exposition devant un écran de visualisation (réf. : Publication OMS - 1989). Ce qui bloque la sécrétion de la mélatonine (hormone nécessaire à l'activité du système immunitaire) entraînant : fatigue chronique généralisée et fragilité, face aux agressions pathogènes, d'où une augmentation de l'absentéisme au travail, et perturbations des fonctions endocriniennes. Ces études ont été confirmées par le Dr. Véronique Martin-Baumgartner, Médecin du Travail chez Thalès qui a montré que les éléments EMF-Bioshield® en protègent efficacement les utilisateurs

(ref. XXI° Journées Méditerranéennes Internationales de Médecine du Travail – 26-28/10/2001) 

Déjà, en 1992, le Professeur V. Bondarovskaïa, Directeur du Gorsystemotechnika – Université de Kiev, & le Dr. I. Pétrovskaïa, du même institut avaient démontré (& publié) que le système immunitaire d’humains adulte perd 50% de son activité dès la 4° heure passée sous écran ; (non protégé) ouvrant la porte à la multiplication des maladies nosocomiales, et la préservation de son activité protectrice normale de l’immunité naturelle sous écran protégé par « emf-Bioshield® » 

 

[ POSITION JURIDIQUE, : En France, le décret ministériel de 1991 (paru au J.O. du 15/05/91, sous le n° 91-451) stipule au §3qu'il appartient aux employeurs d'identifier ces nuisances et d'y porter remède. Ceci a été renforcé par la loi Barnier de1994, puis par l'application constitutionnelle du « Principe de précaution » en 2005 ! Ce principe étant devenu applicable dans les autres pays européens, a amené les assureurs à NE PLUS y couvrir la Responsabilité Civile (RC) des entreprises* en matière de nuisances (ou leurs conséquences) provoquées par les radiations électromagnétiques, (REMP) laissant les employeurs* PERSONNELLEMENT« responsables » en ce domaine. (ref. publication « Figaro-Économique » du 19/02/2003) Lesquels* ignorent l’épée de Damoclès pendue sur leur tête…

 

[ ENFANTS : L'éminent pédopsychiatre français, le Professeur Marcel Rufo a publié une étude (le 23/01/1990) montrant qu'à partir de 40 minutes d'exposition des enfants impubères aux REMP d’écrans, celle-ci entraîne une division par 3 des résultats scolaires, division par 5 de la capacité de mémorisation et une multiplication par 3 de : la nervosité, de l’agressivité, de la violence, etc. (ce qui permet de « comprendre » les violences-actuelles..  «dites inexplicables..» ) 

 

Dans tous les pays, les enseignants se plaignent des perturbations de leurs classes (mauvaise mémorisation, incivilités, etc..) et d'avoir à constater les mauvais résultats de leurs enseignements, alors qu'ils n'en sont aucunement responsables puisque les enfants leur sont envoyés en état d’inaptitude-physiologique à la mémorisation et à bénéficier de leurs enseignements,. (cf le web site: <http://www.emf-bioshield.com> le test DFM-Vega-Allemagne, sur enfant impubère)


Voir sur web-site spécifique de ce sujet : < http://www.emf-bioshield.com/dfmvegafr.html >


qui montre que le corps calleux étant en saturation électromagnétique dès la 20° minute passée sous REMP d’écran de TV, les ondes cérébrales de transfert d’information entre lobes G & D frontaux du cerveau sont plates… et l’enfant est alors en inaptitude à la mémorisation.. 


[ GROSSESSES-DÉSIRÉES : de plus en plus de jeunes couples (±14% à ce jour) ont des difficultés à procréer et à obtenir une grossesse normale par les voies naturelles : alors que déjà 7 publications scientifiques mettent en cause les REMP des écrans dans l'augmentation des fausses-couches et dans les altérations du développement de l'embryon.  Une étude scientifique publiée au 10° Congrès de la Santé au Travail d'Amsterdam (Nov. 2002) montre en effet que ces radiations cassent l'ADN humain quand il y est exposé « in vitro » pendant seulement 24 heures à la distance d’une diagonale d'écran ! Cependant la solution corrective EMF-BIOSHIELD® * vient annihiler ce risque. Ce que confirme la publication des observations d’un Docteur en Médecine, et gynécologue français, publié en mars 2006, au Congrès de la WABT, dans le cadre de l’Unesco, à Paris, montrant l’obtention de plusieurs grossesses (sans fécondation assistée) par des voies naturelles pour des couples «ayant-jusque-là-tout-éssayé» sans parvenir au résultat escompté, dès lors qu’ils ont « protégé » leur écran à l’aide de ces éléments  EMF-Bioshield®

 

[ AUGMENTATION DES RISQUES DE DÉFAUTS GÉNÉTIQUES D’EMBRYONS

Par sa publication au Congrès International de la BEMS, de 1991, le Professeur Betty Siskens, de l’Université du Kentucky, montrait (déjà) que l’exposition d’oeufs-de-poule-fécondés aux REMP d’écran d’ordinateur provoque, en 5 jours, une augmentation de + 60% des anomalies génétiques dans les embryons, alors que les œufs-fécondés identiques, exposés aux mêmes-écrans-protégés par EMF-Bioshield® n’ont aucune augmentation de leur taux d’anomalies…

Faut-il rapprocher cette expérience des observations du Dr. Marilyn Goldhaber, du Keyser-Institut de Californie qui constatait  dès 1988 une augmentation de + 40% de défauts génétiques chez les bébés humains des femmes exposées + de 4h/Jour aux REMP de leurs écrans, et un doublement  (16 => 36%) des risques de fausses-couches chez ces femmes ainsi «exposées»? 


[ RISQUES DE CANCERISATION DES SEINS


Récemment, une étude scientifique, publiée par le Ministère de la Santé espagnol lance une alerte établissant une relation directeentre les multiplication des cancers du sein, chez la femme de  + en + jeune et leurs expositions aux REMP. N’eût-il pas été plus conforme au « principe de précaution » et à l’éthique, d’approfondir, nos recherches-alerte (cf. Publication d’Amsterdam, Nov. 2002, qui remontent déjà à plus de 7 ans) et prendre sans retard les mesures de protection existantes, et qui déjà avaient fait la preuve de leur efficacité ?  Combien de dizaines de milliers de femmes PAIERONT-elles de LEUR cancer-du-sein le fait de ne pas avoir été informées des dangers de ces radiations-sur-leur-lieu-de-travail, alors qu’il était déjà démontré scientifiquement que nos éléments pouvaient les protéger.. (au moins des nuisances REMP) . Voir le web-site:


< http://www.cancerduseinetradiations.com >    qui comporte toutes les informations utiles… 
 

[ INCIDENCE SUR LES TRAITEMENTS THÉRAPEUTIQUES ET MÉDICAUX : Il a été démontré, dans une clinique suisse du Canton de Vaud, qu'une patiente, traitée médicalement pendant CINQ mois, pour cystite-chronique, fatigue-incoercible-généralisée et dépression nerveuse,  (sans obtenir la moindre amélioration de son état) a été complètement guérie en SIX SEMAINESavec le MÊME traitement médical, lorsque son écran a été équipé avec les éléments de protection EMF-BIOSHIELD®* qui, en supprimant la nuisance des REMP, ont permis à son organisme de réagir positivement  au traîtement que le médecin lui avait administré. (voir : « DDFAO » sur le web-site : www.emf-bioshield.com ) Combien de traitement  médicaux onéreux ont-ils des effets thérapeutiques anihilés par les REMP d’écran?

 

La majorité de ces expérimentations ont été reproduites par des scientifiques de haut-niveau, appartenant, pour la plupart à des organismes de recherche officiels dans 7 pays différents, (Allemagne, Etats-Unis, France, Hongrie, Italie, Russie, Ukraine,) en comparaison avec les mêmes spécimens biologiques, non-exposés, et/ou protégés par les éléments EMF-Bioshield® * dont l'efficacité de protection est ainsi prouvée et confirmée par TOUS...


Dans tous les cas, ces expérimentations sur la nocivité des REMP émis par les écrans de visualisation et sur l’efficacité des éléments de protection « EMF-Bioshield® » ont donné lieu à 49 communications scientifiques, qui se confirment toutes mutuellement, quelque soit le « modèle-biologique » utilisé. Elles ont été reprises et publiées par les comités de lecture et de sélection de 18 Congrès scientifiques et/ou médicaux internationaux majeurs, puis par 3 publications internationales (à comité de lecture..).les rendant irréfutables et incontournables, ce qui a permis au Comité Scientifique du Salon des Inventions & Innovations de Genève d’y attribuer sa Médaille d’Argent, le 3 mai 1999, anticipant  les résultats scientifiques ultérieurs….

 

Grâce à la mondialisation, ce qui est refusé ici, devient « possible » là, et avec la collaboration du Ministère de l’Intérieur de Hongrie, et des membres de son personnel, qui avaient  choisi d’être «sujets d’expérimentation», plusieurs organismes officiels hongrois ont décidé de mener des expérimentations scientifiques et médicales, sur ces nocivités, sous contrôle de ces organismes :


- L’Université de Budapest (Département de l’Economie et des Sciences Sociales)

- Centre National de Santé, d’Ergonomie et d’Etudes Psychologiques (Dr. Laszlo Tamas)

- L’Institut Hippocampus et la Fondation pour « Effective and resultfull Learning »

Les résultats, constatés, sur les membres du personnel travaillant devant écran avec : protections-actives, et/ou : sous-écrans-munis-de-placebos-inactifs sont sans appel :

- amélioration de la rapidité du travail :       avec protection : + 11,45%    versus placebo 

- diminution des erreurs                      avec protection :  - 10,03%    versus placebo  

- amélioration de la mémoire-rapide            avec protection  :  + 16,95%  versus placebo

- amélioration de la mémoire-long-terme     avec protection  :  +  6,62%   versus placebo

- fatigue/altération de la vision              avec protection :  - 29,70%   versus placebo

- troubles musculo- squelettiques            avec protection : -  18,00 %  versus  placebo

 

[ Il devient ici EVIDENT que l’intérêt (bien compris) des entreprises, (pour les améliorations « constatées »  de la productivité devant des écrans-protégés avec NOS éléments) comme celui des caisses-maladies (au vu des réductions sensibles des troubles de musculo-squelettiques, de la vision, et de l’absentéïsme) serait de PROTEGER leurs écrans, et par là même leurs intérêts car si chaque membre du personnel ne PERD « que » une heure/jour du « FAIT » de la fatigue induite par les REMP cela coûte à l’entreprise en moyenne 30 CHFrs (20 Euros)  par jour, versus 0,30 (0,20 Euro) soit 100 fois le coût-journalier d’une protection dont l’efficacité est scientifiquement démontrée.. (prix d’achat : 199.-CHFrs HTVA (125. € ) divisé par la durée de GARANTIE : 2 ans = 730 jours = 0,27 CHFrs/jour = < 0,18 € /jour = < 1/10° d’un café/jour 

 

[ INAPTITUDE DES APPAREILS DE MESURE à déterminer/quantifier ces effets. 

 

Dès 1991*, Le Professeur (USA) Carl Blackmann publiait la Newsletter n° 102 de la B.E.M.S. (Bio-Electro-Magnetic-Sociéty) montrant que les appareils de «mesure» (prétendument utilisés pour définir des « seuils » de nocivité, ou de non-nocivité, des REMP envers les êtres vivants) sont INAPTES à en détecter les effets pervers « sur la vie » car leur «capteurs» ne sont pas adaptés aux nuisances que perçoivent toutes les cellules vivantes : végétales, animales, humaines, et moins encore à en détecter les effets perturbateurs, vecteurs de dysfonctions physiologiques, ce qui revient à «mesurer  la température d’un patient avec un baromètre pour affirmer ensuite qu’il n’a aucune fièvre… .(depuis cette date, RIEN n’est changé, et les appareils « font la loi » ce qui permet de « mentir-sur-le-fond » en donnant des «chiffres-vrais») Et de «tranquiliser» ainsi les VICTIMES en attribuant à d’autres-causes  l’origine de leurs troubles.

 

© Jacques SURBECK – Genève 2010


Membre de la Commission Internationale de la Santé au Travail : CIST :ICOH

Pour informations complémentaires, visitez le web-site : < www.emf-bioshield.com 

Pour les références bibliographiques et juridiques concernant la nocivité des écrans, voir:

< cancerduseinetradiations.com  >  ou < cancer-du-sein-et-radiations.com >

0

0